Monastères et temples du Japon

Sanctuaires et temples : une autre expérience du Japon

Le Japon est incontestablement un pays d’une rare beauté, où tradition et modernité se côtoient constamment. Pendant votre découverte le Japon, vous êtes parfois à la recherche de lieux exotiques à Tokyo et dans d’autres villes du pays. Nombre de touristes trouvent leur plaisir dans les monastères et temples du Japon.

Pourquoi visiter les monastères et temples de ce pays ?

D’abord parce que les temples et monastères du pays sont la quintessence de l’élégance et du raffinement. Les Japonais comptent une multitude de temples bouddhiques datant de plusieurs siècles, voire même de plusieurs millénaires. Le shintoïsme et le bouddhisme ancrés dans la vie de nombreux japonais a donné lieu à la construction d’édifices que des millions de touristes s’empressent de visiter chaque année.

Par ailleurs, ces temples et monastères abritent parfois des jardins qui sont des œuvres d’art exceptionnelles. Une simple contemplation de ces espaces de vie peut vous requinquer. D’ailleurs, les pèlerinages organisés dans les jardins bouddhiques depuis l’Antiquité sont toujours courus par les Japonais eux-mêmes, et ont contribué à la création d’un tourisme zen très particulier. L’expérience d’une visite dans un temple et dans ses jardins est une chose à laquelle vous devez absolument goûter.

Comment profiter d’une visite dans un hôtel-temple monastère japonais ?

Vous pouvez visiter et dormir dans un temple pendant un séjour touristique. La pratique consistant à dormir dans un temple est appelée le « Shukubo ». Le Shukubo est ouvert à tous, même s’il faut respecter quelques règles d’usage :

  • Se déchausser systématiquement avant de rentrer dans le sanctuaire
  • Porter une tenue décente
  • Respecter les horaires de lever, de bain, de dîner et du couvre-feu
  • Accepter les menus sans viande ni poisson

Sachez en outre qu’il est interdit de crier dans un sanctuaire ou monastère, et d’y prendre des photos. Vous devez aussi veiller à la propreté des lieux. Par exemple, vous serez expulsé du monastère si vous saccagez le gravier du jardin. De plus, si vous méditez avec les moines tôt le matin, attendez à recevoir de temps à autre un coup de « bâton d’encouragement » lorsque vous bougez ou n’êtes pas très concentré. L’usage veut que vous remerciiez le moine qui vous a ainsi recadré en joignant les mains !

La nourriture ne sera pas toujours à votre goût, mais si vous n’êtes pas difficile, vous finirez peut-être par la trouver appétissante. Elle comprend souvent du riz, du saké (alcool de riz) et des légumes.

Temples et monastères incontournables du Japon

Une bonne partie des temples et monastères les plus visités se trouvent dans les environs du Mont Koyasan près du Gokurakubashi Station. Cette région de plateaux abrite plusieurs dizaines de monastères pour tous les prix et pour tous les goûts.

Certains temples parmi les plus connus sont le Kinkakuji, ou Pavillon d’Or, à l’ouest de Kyoto. Cette pagode est située près d’un étang, et donne une illusion de flottement d’une grande beauté.

Au sud de Kyoto, c’est le Tô-Ji qui s’élève majestueusement du haut de ses 55 mètres. Bâti en 796, il abrite la triade du bouddha thérapeute Yakusi Nyorai.

A lire aussi...
Voyage d'une semaine au Japon : le programme

Programme d'un voyage au Japon
De Tokyo à Osaka en passant par Kyoto, lisez nos conseils utiles pour préparer votre voyage au Japon

Jardins japonais : l'espace zen

Jardins japonais
Espace de contemplation par excellence, les jardins japonais font un usage admirable des roches, de l'eau et des plantes

Quel est la meilleure période pour partir au Japon

Saison pour partir au Japon
A quel moment de l'année faire un voyage au Japon ? Quelles sont les températures et le climat ?