Jardins japonais

Jardins japonais : l'espace zen

Au-delà de ses paysages panoramiques, Japon fait également parler de lui grâce à ses nombreux jardins aussi authentiques les uns que les autres et qui appellent au voyage et à la découverte. Vous souhaitez découvrir le Japon, en apprendre un peu plus sur les jardins japonais et mieux vous en imprégner pour votre prochaine visite dans le pays du soleil levant ? Point de souci, vous êtes sur la bonne page.

Le jardin japonais, un art antique

Venu d’une tradition antique et influencé par le style chinois zen, l’aménagement de jardins est un art important au Japon, qui respecte des codes et principes et fait appel à des techniques particulières. On le retrouve aussi bien dans les lieux privés que dans les lieux historiques et parc.

Reproduction de la nature en miniature, capture des paysages et symbolisme sont les trois grands principes de cet art qui se base sur la courbe et l’asymétrie. L’idée est donc de créer un idéal en miniature d’un paysage et des éléments qui le composent dans un espace délimité, espace qui permettra la méditation. Ces jardins font la renommée du pays depuis des générations. Les éléments caractéristiques qui composent un jardin typique au Japon sont l’eau, les pierres, les lanternes, le rocher, etc. Chacun d’eux est conçu comme un tableau et se distingue par le zen et l’équilibre qu’il dégage.

Les différents styles de jardins japonais à visiter

L’histoire de cet art s’est écrit durant des siècles et s’est imprégnée des grandes religions et philosophies orientales. Aujourd’hui il existe divers styles de jardins, reflets de l’identité du pays.

  • le jardin « Kaiyû shiki » en forme circulaire qui permet la promenade autour d’une pièce d’eau avec différents éléments tels qu’un pont permettant de gagner un îlot, un abri en bois, un arbre et des rochers ;
  • le jôdo shiki ou terre pure très utilisé par les temples bouddhistes ;
  • le karesansui très connu encore appelé jardins secs. Le plus célèbre d’entre eux est celui du temple Ryôanji à Kyoto classé au patrimoine mondial de l’Unesco
  • le rôji encore appelé jardin du thé...

Les trois jardins les plus renommées dans le pays sont le Kenrokuen situé à Kanazawa (préfecture d’Ishikawa), le Kairakuen à Mito (préfecture d’Ibaraki) et le Kôrakuen à Okayama (préfecture d’Okayama). Ces trois jardins ont été des jardins de Seigneurs qui ont régné pendant l’époque d’Edo. Ils dévoilent à chaque saison de nouvelles facettes. Les jardins ne sont pas qu’une représentation de la nature mais aussi une expression de la pensée religieuse et philosophique. Les jardins « jôdo » sont par exemple influencés par la philosophie bouddhiste.

Quelques végétaux et plantes des jardins japonais

Les fleurs les plus courantes utilisées sont les azalées, les azalées, les floraisons des cerisiers au Japon, les iris les magnolias et orangers pour ne citer que ça. Comme plantes utilisées, vous trouverez en général dans ces jardins, des plantes aquatiques, des couvre-sol, des petits arbustes, des bosquets de bambous et des arbres taillés. Les plantes couvre-sol sont par exemple les fougères, les mousses, les bambous qui tapissent les berges de l’étang...

A lire aussi...
Sanctuaires et temples : une autre expérience du Japon

Monastères et temples du Japon
Difficile de voyager au Japon sans profiter des nombreux sanctaires et temples. Profitez du séjour en réservant un hôtel à proximité.

Voyage d'une semaine au Japon : le programme

Programme d'un voyage au Japon
De Tokyo à Osaka en passant par Kyoto, lisez nos conseils utiles pour préparer votre voyage au Japon

Quel est la meilleure période pour partir au Japon

Saison pour partir au Japon
A quel moment de l'année faire un voyage au Japon ? Quelles sont les températures et le climat ?